Psychanalyse et thérapie analytique

Photo de gouttes sur une vitre

 

Le terme « Psychanalyse » est historiquement lié à la méthode créée par Freud et basée sur sa théorie nommée « Métapsychologie » et sur la pratique du divan-fauteuil. Si ce « dispositif divan-fauteuil » strict existe encore, de façon générale la psychanalyse a également évolué pour s’ouvrir à d’autres « dispositifs analytiques » (face à face, travail psycho-corporel,travil en groupe,…)

S’appuyant sur le mode de pensée analytique, existent donc les « Psychothérapies analytiques » qui diffèrent de la Psychanalyse sur au moins 3 points :

  • elles combinent diverses théories analytiques
  • la fréquence des séances est moindre qu’en analyse et la régularité moins stricte
  • le thérapeute et le patient interagissent, souvent en face à face

Ces Psychothérapies sont dites analytiques car elle postulent toutes l’existence d’un Inconscient en évolution constante (dynamique) avec lequel elles tentent de travailler.

La Psychanalyse Pléni-intégrative est une Psychothérapie analytique qui vise à intégrer, selon certains critères, les principales théories psychodynamiques : Métapsychologie freudienne (inconscient personnel), Psychologie Analytique jungienne (inconscient collectif), Théories analytiques intégrant le Corps : Analyse Reichienne, Neuro-végétothérapie, Somatanalyse, Analyse Férenczienne (travail de la période dite archaïque, avant la parole), Analyse Transgénérationnelle (Inconscient transgénérationnel). Le terme « intégratif » fait référence à la combinaison des diverses théories psychodynamiques, alors que le préfixe « Pléni » évoque, lui, un travail analytique prenant en compte les différentes dimensions de l’Humain : Psychique, Corporelle, Emotionnelle, Energétique et Spirituelle.

La Psychanalyse intégrative intègre également un autre grand courant thérapeutique : l’approche Transpersonnelle (ou Spirituelle). Celle-ci considère que l’état de conscience ordinaire (l’ état « normal » de veille), ne nous apporte pas la connaissance pleine et entière de tous les aspects de la Réalité du Monde, ni de Nous-même. C’est pourquoi elle utilise des méthodes permettant d’entrer dans des « états modifiés de conscience » (EMC) (Rêve éveillé, Hypnose, Méditation, Pneumanalyse, transes diverses par la danse, la respiration,…) qui constituent pour elle une porte d’accès à des réalités cachées du Monde de la Psyché et à des ressources inconnues existant au fond de chacun de nous. Elle prend aussi en compte les apports primordiaux des diverses Sagesses et Spiritualités des traditions anciennes de l’Humanité, à travers l’utilisation de toute la force thérapeutique des symboles et rituels que celles-ci nous ont légués, et qui sont autant de moyens de communication avec les inconscients.

En conclusion, la Psychanalyse intégrative vise à accompagner la personne sur un chemin approfondi de connaissance de soi, à travers l’exploration des diverses difficultés mais aussi des diverses ressources qui sommeillent en elle, sous la forme des multiples processus inconscients dont elle est porteuse.

Plus de détails sur le blog : Psychanalyse jungienne, Analyse Néo-férenczienne, Psychanalyse freudienne

Aller à la barre d’outils