Photo de pas dans le sable

Psycho-Somatothérapie et Analyse intégrative

« La somatothérapie, thérapie par médiation corporelle, prend en compte la personne dans sa globalité considérant le corps en inter-relation avec les autres dimensions de la personne : psychiques et émotionnelles. Dans cette approche, le corps est considéré comme « lieu » de référence permettant des prises de conscience ouvrant aux capacités de changement de la personne. »     Dr. Richard Meyer

 

La Psycho-Somatothérapie

  •  Il s’agit d’une psychothérapie intégrative qui prend donc en compte l’ensemble des dimensions de l’humain : Pensée/parole (Psycho), Corsp/émotions/sensations (Somato), Relations aux autres (Socio), Recherche de Sens / Spiritualité (Transpersonnel).
  • Psycho et Somato : Elle met à profit tout autant le langage verbal et la pensée (Psycho) que les messages inconscients issus du Corps et les émotions associées (Somato).  Ainsi, à travers l’association Corps-Esprit, elle autorise  :
  • l’exploration et la mise en conscience de problématiques inconscientes
  • la découverte et la mise en oeuvre des ressources propres à chacun, souvent insoupçonnées, et qui permettent une ouverture au changement.
  • Socio : Elle explore la dimension sociale et les modes de relations à l’autre à l’aide d’outils issus des thérapies humanistes telles que la Gestalt-thérapie
  • Transpersonnel: Elle utilise également des techniques permettant d’atteindre à des « états modifiés de conscience » (hypnose, méditation, rêve éveillé, Pneumanalyse…) susceptibles d’ouvrir la personne à ses ressources inconscientes profondes (inconscient personnel freudien, inconscient collectif jungien,…).

 

L’Analyse intégrative

      C’est  une Psycho-Somatothérapie qui intègre dans sa théorie et sa pratique les apports des principales approches psychanalytiques (Freud, Ferenczi, Reich, Jung,.).

Elle inclut de plus une technique analytique particulière : la Somatanalyse, qui intègre la dimension corporelle et le toucher thérapeutique à la psychanalyse classique.

Cyril Cabané

Laisser un commentaire